Web designer, le graphiste du web

Le métier de web designer fait partie de ces nouveaux métiers, inconnus il y a encore 20 ans et qui connaissent aujourd’hui une expansion fulgurante. Née grâce à essor du web, le web designer est un métier jeune et particulièrement complexe. En témoigne Joachim Bulle, graphisme, webmaster et webdesigner en agence : « Créatif-méthodique-rigoureux : Il ne faut pas être bon, il faut être le meilleur ! »

Web designer

Web designer qu’on qualifie généralement de « mi-informaticiens » « mi-graphiste », est en effet le graphiste du web. Ce dernier travail sur des pages Web, il s’occupe surtout de tout ce qui entoure le graphisme du site internet. C’est lui qui organise le site internet et qui le design, en respectent l’identité graphique de ces clients.  Il travaille donc au cas par cas pour répondre au mieux aux attentes de sa clientèle. C’est un métier complexe car il faut respecter beaucoup de demandes que ce soit celles du client, du public visé et des impératifs de marketing et communication ainsi que les contraintes liées à internet.

Un parcours particulier

Joachim Bulle est un graphiste, webmaster et webdesigner , il exerce depuis deux ans et demi à l’agence de Wazacom. Il a commencé ses études au lycée du Bois de Mouchard puis il a fait une licence professionnel gestion d’entreprise de la flière bois à Tulle. Il a ensuite été commerciale dans une agence chargée de communication dans le bois. Il a ensuite fait une formation Formagraph Design à Besançon. Il a été à son compte pendant deux ans pour ensuite être à moitié à son compte et à moitié avec Wazacom, puis il a décidé de se consacrer qu’à l’agence Wazacom . De son point de vue pour exercer ce métier il faut être créatif et rigoureux. Son objectif d’avenir est d’évoluer dans l’entreprise, il veut continuer d’essayer de construire quelque chose de cette agence. Il aime le côté flexible d’une petite agence.

Ce témoignage nous montre que le web métier de web designer n’est pas si  simple et si facile . Il n’y a pas qu’une seule voix d’étude prédéfini. Tant que l’on est motivé et que l’on se donne les moyens d’y arriver on peut y arriver mais qu’il ne faut pas se faire d’illusion, le chemin est  difficile.

Les parcours

Comme le prouve cet exemple, pour devenir Web designer il y a pas de parcours type. Chacun peut aboutir à son objectif professionnel quelque soit son expérience. De plus, il n’y pas de niveaux d’études bien définit, de BAC+2 à BAC+5 c’est a vous de choisir ! C’est généralement l’expérience professionnelle qui intéresse  l’employeur.

– Un BAC +2 suffit, si vous vous voulez devenir web designer. Vous pouvez faire un BTS Design graphique option communication et médias numériques. Vous pouvez également vous former dans DUT comme un DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet ou un DUT Information Communication.

– Mais vous pouvez toujours aller plus loin avec un BAC + 3. Vous pouvez obtenir un Bachelor métiers du web, un Bachelor WEB, un Bachelor Web Design et communication numérique, un Bachelor webmaster webdesigner ou encore un Diplôme national des métiers d’art et du design mention numérique. Vous pourrez ainsi accéder au métiers de chef de projet web, concepteur webdesigner ou designer numérique.

– Voir encore plus loin avec un BAC + 4 avec DSAA Design mention graphisme ou un BAC + 5 avec DNSEP Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique option Art ou un Master Création Numérique spécialité Design d’Interface. Atteindre ce niveau d’études vous permettra d’avoir plus de connaissances, de vous spécialisé et de maitriser d’avantage le domaine du web et de la création artistique.

Les lieux

A vous aussi de choisir aussi votre lieu de travail en fonction de votre profil.
Lorsque vous êtes Web designer vous êtes libre de travailler un peu partout. En effet  de multiple possibilités s’offrent à vous. Être web designer c’est aussi avoir la liberté et la possibilité de choisir son environnement de travail. Premièrement, vous pouvez travailler dans une dans une agence de communication ou de publicité. Cette dernière permet de répondre à des divers demandes avec différents commanditaires. C’est aussi une opportunité, si vous voulez être indépendant en créant votre propre agence. Deuxièmement, Il est possible de travailler dans le service communication d’une entreprise, ici le web designer travaille pour une entreprise, il est plongé dans son univers. Même chose pour les administrations. Troisièmement, il est possible d’être web designer dans un studio de création multimédia ou d’autre. D’autre lieux plus particulier comme une Maison d’édition ou une société de services en Ingénierie informatique.

Vous pouvez aussi travailler en « Freelance », c’est à dire collaborer et travailler avec une entreprise tout étant indépendant. Ce nouveau mode de travail comporte beaucoup d’avantages mais également de beaucoup de limites.

Les collaborateurs

Au niveau de l’environnement de travail, généralement le web designer est sous la responsabilité du directeur artistique ou du chef de projet. Il est également en lien avec le client , il supervise directement le travail des Graphistes, des Infographistes et des intégrateurs web. Comme précisé précédemment en fonction du niveaux d’études, Webdesigner peut toucher a la gestion  et au management de projets, par exemple, chef de projet web ou  management d’équipe de projet de communication digitale. Il peut également devenir Directeur Artistique si il a un véritable sens du graphisme.

Concernant, le salaire débutant est estimé à 1500€, pour aller  à 2000€. Toute fois, il est toujours possible de progresser hiérarchiquement et de gagner d’avantage. Par exemple vous pouvez devenir, Directeur Artistique, Chef de Projet ou si vous devenir votre propre patron comme énoncé précédemment.

Les limites

Le métier de web designer offre donc une grande liberté dans le choix du parcours professionnel. C’est un métier en perpétuelle évolution. Le web designer peut toujours progresser, mais il doit savoir aussi s’adapter.

Principalement au niveau du contexte car le monde évolue. Le web designer doit être à l’affut des nouvelles tendances. Il doit maitriser les logiciels actuels mais également les nouveaux. Il doit savoir aussi gérer la pression, être rigoureux et polyvalent. De nombreuses contraintes et limites sont donc présentes dans ce métier. Effectivement, malgré une certaines liberté dans le choix de l’ environnement de travail et sur le parcours professionnel, le web designer n’est pas libre et notamment dans sa créativité. Il ne peut pas faire ce qu’il veut et exprimer sa créativité à son goût lorsqu’il répond aux demandes de ses clients. Il doit s’adapter à l’identité graphique de la marque par exemple et savoir répondre a ces attentes très précises même si elles . Mais peut t-on être artiste lorsqu’on est web designer ?