Dans un monde où le digital est de plus en plus présent, de nouveaux métiers voient le jour. Depuis quelques années, le social media manager est un métier en plein essor qui est souvent confondu avec celui du community manager. Entre e-reputation, stratégie et veille, les missions de ce métier sont diverses et requièrent de nombreuses compétences. 

Comment se déroule une journée type d’un social media manager? 

 

Étape 1: Un réveil d’informations

Elle débute par la consultation de son smartphone des notifications reçues concernant les réactions des internautes à propos des dernières publications. Il prend également connaissance de l’actualité dans le monde pour se tenir informer sur ce qui se passe.

Étape 2: De l’élaboration à la création

Une fois arrivé sur son lieu de travail, le social media manager doit développer une stratégie de veille. Il s’informe à la fois de l’activité de la concurrence, des thématiques pour ses missions pour ensuite élaborer la stratégie social media la plus pertinente. Il observe également l’évolution du web et celle des réseaux sociaux afin d’identifier les tendances et de s’en inspirer pour développer sa stratégie social media. Cette veille lui permet de s’auto-former sur certains sujets.

Une fois la stratégie établie et après accord de son client, il crée du contenu pour les publications. Pour un même brief, le social media manager doit être capable de produire plusieurs centaines de publications sous différentes formes. Les publications sont à la fois des photos, des vidéos ou encore des posts écrits. Pour une seule journée, il faut prévoir en amont plusieurs publications pour un même sujet afin d’être capable de relayer les informations entre elles. En effet, une publication sur Facebook n’est valable que deux à trois heures en moyenne. Il est donc nécessaire de republier un autre post pour renouveler le contact avec la communauté.

Étape 3: fastidieuse mais primordiale

La dernière étape de sa journée se déroule après les publications sur les différents réseaux sociaux. Grâce à des outils de webanalytics, il analyse les résultats des publications et réalise des statistiques ainsi que des sondages. Cette analyse améliore sa stratégie social média en proposant des outils, des concepts plus adaptés à la communauté de ses clients.

Il s’occupe de même du budget pour la réalisation d’un projet. Cette étape est primordiale et a autant d’importance que ses autres missions. 

A quels objectifs répondent les missions d’un social media manager ?

Tout d’abord, sur les réseaux sociaux, le social media manager garde un contact permanent avec la communauté de son client. Il leur transmet du contenu de manière régulière. Les membres de cette communauté pourront ainsi échanger entre eux, créer du lien et toucher d’autres internautes ce qui permettra d’élargir la communauté. La diversité des supports joue donc un rôle important car elle évite que la communauté se désintéresse progressivement des contenus publiés.

De plus, il faut générer du trafic vers les autres supports web dont l’organisme dispose. En effet, grâce aux différentes publications, le social media manager peut inciter les internautes à s’intéresser davantage à un sujet précis en les dirigeant vers un autre support que possède son client. La visibilité du client va donc être augmenté. Il veille ainsi à l’e-reputation de son client et lui permet de véhiculer une image positive auprès de la communauté et des influenceurs qui pourront également partager l’information.

De manière générale, l’ensemble des actions d‘un social media manager permet de transmettre les messages que son client souhaite communiquer.

Mais où et dans quels secteurs retrouve-t-on un social media manager ?

Depuis quelques temps, ce métier est très demandé par les recruteurs.

On peut le retrouver dans  les agences de communication, dans les grandes entreprises ou encore en freelance.  Il est en contact direct avec le directeur de la communication ou de marketing. 

Ses clients sont des entreprises, des collectivités ou encore des associations. Il n’y a pas de secteurs spécifiques à ce métier. Il peut produire du contenu dans le domaine du sport, de l’environnement ou encore dans la finance par exemple.

Quelles compétences sont indispensables pour devenir un social media manager ?

Après mes recherches, j’ai pu en déduire qu’un social media manager doit faire part d’une grande créativité pour créer du contenu en grande quantité et en adéquation avec les comportements et tendances des différentes communautés.

Il doit également posséder des qualités rédactionnelles parfaites pour le contenu des publications.

Être curieux, réactif et dynamique sont des facultés capitales pour élaborer une stratégie de veille qui correspond à son client.

Il est également recommandé d’être bilingue. Cela permet une ouverture culturelle et peut être un avantage lorsque le client se situe à l’international.

De même,une connaissance parfaite des réseaux sociaux, des nouveaux canaux média et des différents outils web est indispensable pour que le social media manager mène à bien ses missions .

Quelles sont les études qui mènent au métier de social média manager ?

Pour devenir social media manager, il existe de nombreuses formations notamment des écoles de commerce, de communication, des licences professionnelles spécialisées dans le digital et des masters. Il est préférable d’avoir un niveau bac + 5 pour exercer ce métier. Cependant, il est primordial d’acquérir de l’expérience en amont en débutant par exemple en tant que community manager. En effet, les recruteurs recherchent des personnes qui ont au minimum cinq ans d’expérience dans ce secteur.

Quel est le salaire d’un social media manager ?

Le salaire se situe dans une large fourchette. Un social media manager débutant reçoit entre 2500 € et 3500 € et un social media manager senior reçoit au delà de 3700 €.  Pour une rémunération à la mission, les honoraires varient entre 500 et 1000 euros par jour.

Infographie sur le métier du Social Media Manager

 

Pour terminer, le métier de social media manager est encore jeune et va continuer d’évoluer dans les prochaines années. Il est essentiel d’avoir des compétences diverses et une connaissance parfaite des réseaux sociaux et de l’ensemble du web pour mener ses missions correctement.

Sketchnote

Pour réaliser cet article, j’ai effectué mes recherches sur Studyrama, Cidj.com ou encore Les Echos Start

Pour plus d’informations, vous pouvez lire l’article de Caroline Bornat