Le scénographe est celui par lequel l’exposition prend une forme dans l’espace.

Son rôle consiste à définir le parcours de l’exposition selon les contraintes imposées par le commanditaire. Il est le chef d’orchestre d’une équipe pluridisciplinaire.

Il doit adapter l’atmosphère et l’ambiance générale au sujet de l’exposition qui lui est imposé. Il doit faire en sorte à ce que les émotions soient transmises et veiller à ce que l’ambiance reflète le thème abordé. Il a le rôle de directeur artistique afin que le visiteur soit bien accompagné dans le sens du propos de l’exposition.

Pour cela, les lumières, les choix graphiques, l’environnement acoustique et sonore vont être des éléments essentiels quant aux objectifs visés. Il doit parfaitement connaître le projet afin de pouvoir anticiper les besoins de chacun et résoudre les problèmes imprévus.

Chef d’orchestre de l’exposition, il s’assurera avec le commissaire que l’ordre d’accrochage, les dispositifs de présentation des œuvres pour leur conservation et protection soit exact. Cela permettra de choisir le mobilier ou les dispositifs de présentation adéquat. Il n’a pas à savoir construire mais il doit savoir comment les entreprises procèdent afin de pouvoir s’adapter et anticiper leurs venues.  

De ce fait, il pourra réaliser les plans, les maquettes et toutes les étapes nécessaires à la présentation comme les coupes, les élévations ou les échantillons. Il pourra ensuite établir un rétroplanning ainsi qu’un budget prévisionnel afin de pouvoir réunir tous les documents permettant la validation du projet et la construction du dossier à destination des entreprises de réalisation.

« Le scénographe doit avoir de la curiosité, du goût et une créativité sans cesse renouvelée par une attention ouverte à toutes les sources possibles d’inspiration » (Agnès Badiche, scénographe interrogée dans Concevoir et réaliser une exposition, édition Eyrolles)

Le métier de scénographe rejoint d’autres disciplines comme le graphisme, l’éclairage ou encore l’audiovisuel.

Le graphiste à un rôle essentiel quant au ressenti du visiteur, il intervient sur le rythme, la signalétique, l’orientation, l’illustration et la hiérarchisation des informations ce qui le lie à la scénographie. Il doit s’adapter à l’espace dans lequel il travail, à la disposition des œuvres et à la circulation du public afin de bien pouvoir communiquer ses travaux réalisés pour l’exposition.

L’éclairagiste doit anticiper les besoins techniques d’accrochage, de recul ou encore les passages électriques ou de niches électriques afin de n’empêcher personne de faire son travail durant la mise en place de l’exposition. Il doit apporter l’ambiance définie au départ afin de rester en lien avec le sujet.

L’intégration de systèmes audiovisuels sont de plus en plus présents de nos jours. Le responsable audio visuel intervient dès la conception du parcours défini par le scénographe. Il doit anticiper et choisir les supports de diffusion qui seront adéquats à l’environnement dans lequel il se trouve ainsi qu’au sujet traité.

Il déterminera ensuite avec le scénographe la façon dont ces supports vont être mis à disposition du public afin qu’ils soient bien exploités.

Ces trois disciplines sont en liens avec le métier de scénographe, elles se complètent entre elles.

Quelles sont les formations pour devenir scénographe d’exposition ?

De Bac+3 à Bac+5, des formations spécifiques ont été mises en place :

– DNAP Art (licence) et DNSEP Art (master) mention scénographie de la Haute Ecole du Haut Rhin (Hear),
– Diplôme de l’école nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de Lyon ENSATT département décoration-scénographie,
– Diplôme de l’école supérieure des métiers de l’image et du son ENSMIS département décoration et production,
– DPEA (diplôme d’école d’architecture) scénographe (Nantes),
– DNAT diplôme national d’arts et techniques option design d’espace, option design d’espace (Ecoles supérieures d’art à Valence, Epinal),
– DNA diplôme national d’art option design,
– Diplôme arts et techniques du théâtre parcours scénographe,
– Licence pro techniques et activités de l’image et du son spécialité scénographie théâtrale et événementielle (Paris 3).

D’autres formations en arts plastiques, arts décoratifs ou architecture d'intérieur peuvent y mener :

– Diplôme national supérieur des arts plastiques (Ecole nationale supérieure des Beaux Arts à Paris),
– Diplôme national supérieur des arts décoratifs (Ensad),
– DNSAP – diplôme national supérieur d’arts plastiques (Ecole supérieure des Beaux Arts à Paris).

Aucune expérience n’est requise, ce sont les expériences personnelles et l’importance des prestations précédentes qui jouent en notre faveur.

De plus, le scénographe occupe souvent une activité en plus de son statut d’intermittent du spectacle.

Quel somme perçoit le scénographe d’exposition en moyenne ?

Il est intermittent du spectacle et ne fonctionne que sous forme de contrat à durée déterminée. Il peut être payé soit au pourcentage, suivant ce qu’a rapporté l’exposition pour laquelle il a travaillé. Soit percevoir une rémunération mensuelle suivant la durée et l’endroit où se déroule l’exposition.

Un scénographe jeune diplômé perçoit entre 1200€ et 2500€ par mois.

Une scénographe jeune cadre perçoit entre 2300€ et 2800€ par mois.

Un cadre confirmé perçoit en 2500€ et 3000€ par mois.

Dans quels autres domaines peut exercer un scénographe ?

Outre le domaine de l’art, le scénographe peut s’exercer au cinéma ou au théâtre en travaillant pour le réalisateur ou le metteur en scène. Il crée les décors pour  une pièce de théâtre, un film, une émission de télévision, un film publicitaire. C’est lui qui aménage l’espace scénique. Il travail en collaboration avec les autres techniciens de l’équipe. Il met en jeu sa bonne lecture de l’œuvre et sa vision pour pouvoir élaborer des maquettes. Il crée les accessoires et les effets spéciaux. Il participe parfois au choix des lieux de tournage si nécessaire. Il tient compte des contraintes techniques, scéniques et budgétaires. Quand la conception est finalisée, il se charge du suivi et de la supervision des artisans. Il doit veiller à ce que tout se fasse dans les délais.

Dans la ville de Besançon, nous pouvons retrouver des scénographes au FRAC, à la Scène Internationale des 2 scènes. Mais aussi au musée de la résistance ou encore au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon.

La licence Art du Spectacle et le master Art de la scène et du spectacle vivant que propose l’université Franche-Comté peuvent amener à ce métier.