Antonin Varenne est un aventurier. Entre deux voyages, il écrit des romans. Rencontre.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je ne veux pas que mes romans deviennent autobiographiques. Ma vie privée reste privée, et mes voyages en font partie. Ils n’ont pas de rapport avec ce que j’écris. Même s’il m’arrive parfois de placer quelques références à des lieux, et j’en tire quelques détails ! L’actualité ne m’inspire pas, je ne regarde pas la télé et n’écoute pas la radio. Ce sont les émotions humaines qui m’intéressent. Par exemple, mon dernier livre parle d’une journaliste américaine au XIXème siècle qui part sur les traces de ses ancêtres et explore Paris sous un autre jour.

Pourquoi avoir choisi « Livres dans la boucle » ?

Je n’avais jamais eu l’occasion de visiter Besançon avant. Pour le festival, j’ai suivi les conseils de mon éditeur, Albin Michel. Apparemment c’est un salon à faire une fois dans sa vie quand on est auteur !

À part les voyages, quels sont vos loisirs ?

Je fais énormément de moto, c’est comme mon cheval. Elle m’emmène partout et me permet de transporter mes affaires, de m’évader, de voyager…

Quels sont vos projets ?

Je suis déjà en train de travailler sur mon prochain livre, mais le sujet est confidentiel ! Le seul indice que je peux donner est qu’il se déroulera au XXIème siècle. Après trois livres axés sur le XIXème, j’ai envie de changer un peu !