Les métiers artistique sont de plus en plus appréciés, et de nombreux jeunes veulent se diriger vers ceux-ci. C ‘est la cas du métier de graphiste qui séduit énormément et qui est en constante évolution. Il demande cependant de nombreuses qualités et compétences. C’est ce que nous allons voir par la suite.

Définition du métier de graphiste

Le travail du graphiste est de réaliser des visuels dans le but de faire passer le message recherché. Le tout en créant un visuel artistique et séduisant pour la cible.
Il doit faire attention à tous les éléments qu’il choisit pour son visuel, les photos, les typographies, les couleurs, les formes.

Il peut concevoir des plaquettes informatives mais aussi des affiches, des logos ou tout autre support de communication visuel.Le métier de graphiste

Où peut-il travailler ?

Un graphiste peut travailler dans différents types d’organismes. Par exemple, dans des agences de communications, des collectivités territoriales ou au service communication de grandes entreprises dans différents domaines.

Dans une agence de communication, il doit répondre à différent commanditaire qui sont la plupart du temps ponctuel et ne demande qu’un seul projet.

Dans une collectivité territoriale ou un entreprise, il travaille le plus souvent au service communication. Il s’occupe donc des différents support de communication de l’entreprise.

Il peut aussi être à son compte (freelance) et travailler pour des commanditaires qui le contact directement.

Quel profil ?

Si l’on devait donner quelques mots pour définir un graphiste se seraient :

  • La créativité; il doit sans cesse trouver des idées pour mettre en valeur des contenus très variés. Il doit donc avoir une grande créativité pour se renouveler à chaque fois.
  • La rigueur, il doit respecter le brief donné par le client. Il doit travailler parfois dans des délais très court et doit faire attention au moindre détail.
  • La curiosité, pour continuer sans cesse à trouver de nouvelles idées, le graphiste doit être curieux. Il doit s’intéresser aux différents supports de communication qu’il peut trouver dans sa vie quotidienne mais aussi regarder ce que réalise la concurrence pour essayer de se démarquer.
  • La culture, il doit avoir des connaissant dans différents domaines. Il doit surtout s’intéresser aux différentes formes d’art et de communications.

Le graphiste doit aussi avoir certaines compétences techniques comme la maitrise des logiciels de PAO (Photoshop, Indesign, Illustrator) qui lui permettent de réaliser ses visuels.

Le travail de graphiste en agence.

Dans une agence de communication, le graphiste à une tache très précise.
Tout d’abord il reçoit son client, avec celui-ci il rédige un brief qui expose donc les demandes et contraintes du client. Ensuite il doit mettre en œuvre ses demandes et réaliser un visuel correspondant aux attentes de son client. La plus part du temps, il propose plusieurs visuels possibles avec des couleurs, et des styles différents dans le but de séduire un maximum son client. Avant d’envoyer ses propositions au client, il doit avoir l’avis et demander l’accord du Directeur Artistique (métier à découvrir en cliquant sur « directeur artistique ») ou du chef de l’agence (cela dépend de la taille de l’agence ). Il envoie par la suite ces propositions au commanditaire.

Puis, il reçoit les retours du commanditaire. Celui-ci peut demander quelques modifications des couleurs ou de police par exemple. Il corrige donc son visuel pour respecter au mieux les attentes de son client et renvoie son travail.
Une fois que le client est satisfait, le travail du graphiste est terminé.

Le travail de graphiste en freelance

Le graphiste freelance travaille à son compte, il doit donc être multitâche. Il a plusieurs rôle, il est à la fois le directeur artistique, le créatif et l’exécutant.

En tant qu’autoentrepreneur il doit aussi s’occuper de

  • l’aspect commercial ; c’est à dire chercher sans cesse de nouveau client et répondre aux différentes appel d’offre
  • l’aspect marketing ; c’est à dire promouvoir son activité et ces compétences
  • la comptabilité ; c’est à dire gérer la comptabilité de son entreprise

L’avantage qu’à un graphiste freelance est sa liberté. Il décide avec quel entreprise ou quelle personne il travail. Il peut fixer ses propres conditions de travail et sa rémunération.

Quels études faire ?

Il n’existe pas d’études préconiser pour être graphiste. Mais les graphistes sont la plupart du temps issus d’études d’art et de création comme Les beaux art, le BTS design graphique, le BTS communication visuel ou encore de certaines écoles de graphisme comme l’école Estienne ou l’école Boule.

Un graphiste peut aussi être issue d’études de communication tel que le DUT information communication, ou encore certaines écoles de communication avec un cursus plus créatif comme Sup de Pub.

Quel salaire et quel évolution professionnel

Le salaire d’un graphiste avec un niveau bac+3, serait d’environ 1800 euros lorsqu’il est salarié et 1900 lorsqu’il est freelance. Son salaire augmente au fur et à mesure de son expérience et peut monter jusqu’à 2800 euros. Il est rare qu’un graphiste salarié dépasse les 3000 euros par mois.
Le graphiste peut grâce à son expérience évoluer et devenir Directeur Artistique mais cela reste rare, dans ce cas son salaire pourra dépasser les 3000 euros mensuel.

Évolution du métier de Graphiste

Ce métier est apparu au milieu du 20 ème siècle. Avant il existait des dessinateurs publicitaires qui réalisaient un travail assez similaires à nos graphistes d’aujourd’hui.
Depuis sa création le métier de graphiste a beaucoup évolué surtout à partir des années 2000 et l’apparition des réseaux sociaux et de nouvelles technologie. En effet, au départ il dessiné exclusivement à la main, alors que maintenant le graphiste travail quasiment que sur ordinateur.
Durant les prochaines années ce métier devrait être encore plus présent . En effet même si l’offre d’emploi pour les graphistes ne devraient pas encore beaucoup évoluer, le nombre de graphiste diplômée lui risque de beaucoup augmenté durant les prochaines années.

Car ce qui va surtout continuer se développer est le métier de Webdesigner. Les jeunes voudront donc surtout se diriger vers ce métier qui est finalement un dérivée du graphiste de nos jours.

Conclusion

Le métier de graphiste, est donc un métier passionnant qui nécessite différentes connaissances, de nombreuses qualités et surtout une bonne dose de détermination.