Le métier de concepteur-rédacteur, c’est quoi ?

Le métier de concepteur-rédacteur est un des métiers clé de la publicité. Il conçoit les messages qui accompagnent les supports publicitaires. Il doit donc être capable de résumer en une idée forte le réel message de la publicité.

Son rôle :

Le concepteur-rédacteur est la plupart du temps en duo avec le directeur artistique, il met en forme avec lui différents projets et concepts originaux. Une fois le projet validé il va rédiger les textes publicitaires pour différents supports. Comme par exemple les différents communiqués pour la radio, les accroches sur les affiches, des spots publicitaires, des catalogues, des communiqués de presse et bien d’autres.

Le concepteur-rédacteur doit savoir accrocher le consommateur, il doit rapidement lui faire comprendre le message, il se doit donc de toujours rédiger un discours clair, simple pour qu’il soit compréhensible par tous.

La majorité des accroches publicitaires que nous connaissons tous et qui nous sont si familières sont l’œuvre du concepteur-rédacteur ou de la conceptrice-rédactrice. Les personnes qui se dirigent vers ce genre de métiers sont des fines plumes, ce sont des spécialistes des mots qui savent très bien jongler avec les formules percutantes. Les concepteurs-rédacteurs travaillent le plus souvent en agence, comme dit précédemment le plus souvent en binôme avec un directeur artistique.

Les concepteurs-rédacteurs ont bien souvent un style et une marque de fabrique propre à eux-mêmes, leurs créations participent à la marque de fabrique de l’agence dans laquelle ils exercent. Créatifs tout autant que visionnaires, ils s’inspirent des modes, des phénomènes de société. Ils sont donc sans cesse à l’affût de nouvelles tendances à exploiter.

Ses missions

La mission principale du concepteur-rédacteur consiste à résumer en une idée forte et des textes impactant une stratégie commerciale pour un annonceur. Après cela, il pourra ainsi dans un premier temps recevoir de la part du service commercial ou du planning stratégique, toutes les informations dont il a besoin concernant les axes de la campagne qui ont été préalablement définis à l’aide du brief créatif et dont il aura besoin : définition du produit ou service à promouvoir, cibles, médias retenus…

Afin d’obtenir toutes les infos lui permettant de maîtriser son sujet, il peut collaborer notamment avec le service études, les planeurs stratégiques mais également avec les média-planneurs.

Il imagine et propose ensuite au directeur de création différents projets et concepts originaux, qu’il met en forme avec le directeur artistique, son fidèle binôme au sein du pôle créatif, spécialiste lui, de l’image.

Une fois que le projet est validé, il va rédiger par la suite les textes publicitaires pour différents supports pouvant être très variés : accroches sur les affiches, communiqués pour la radio, scénarios et dialogues de spots publicitaires, publi-rédactionnels pour la presse magazine, catalogues, communiqués de presse, en bref un tas de supports différents…

Enfin, il supervise et coordonne avec le directeur artistique ou le directeur de création les différentes phases de la production. La mise en page, le choix des formats de documents, des polices, il est présent au cours des enregistrements TV, radio…

Quelles qualités avoir ?

Dans un premier lieu, la créativité, une bonne culture générale ainsi que la curiosité d’esprit sont les qualités les plus essentielles dans ce métier.

Il requiert également une parfaite maîtrise de la langue française, une bonne connaissance de la psychologie de la vente. Avoir certaines capacités d’analyse et de synthèse ainsi que le sens de la formule magique et un sens de l’humour prononcé ne peut qu’être valorisant. La résistance au stress est également un facteur important.

Son environnement de travail

Le concepteur-rédacteur exerce le plus souvent en agence de communication dans différents dommaines comme la promotion, le web, le marketing, la publicité… On le voit surtout en agence de publicité, un peu moins en agence interactive pour l’instant du moins. Au sein du pôle créatif où il dépend du directeur de création, il forme une team avec le directeur artistique avec qui il travaille de façon très étroite. Il n’est pas pour autant contraint de travailler en binome, il peut également exercer en tant qu’indépendant, en freelance.

Par la suite, il peut obtenir un poste de directeur de création où il encadrera à son tour une équipe de créatifs.

Les contraintes

Le concepteur-rédacteur ne dispose que de très peu de temps pour présenter ses premières idées a son client. Il doit donc être capable de travailler vite, sous pression permanente surtout qu’il doit souvent jongler avec plusieurs projets en même temps.

C’est également un poste où les places sont chères : il y a beaucoup plus de directeurs artistiques que de concepteurs-rédacteurs. Enfin, on accède à la fonction après plusieurs périodes de stage qui sont indispensables.

Le salaire, les études…

Voici une petite infographie qui permet de visualiser quelques informations importantes à propos du métier de concepteur-rédacteur. Pour ce qui est du salaire, on estime que le salaire annuel d’un concepteur-rédacteur junior est d’environ 30 000 € bruts annuels. Pour les concepteurs-rédacteurs les plus aguerris, les salaires peuvent atteindre une moyenne de 54 000 € bruts annuels. Les plus grands quant à eux peuvent dépasser les 100 000€ bruts annuels.

Stéphane Gillon, 27 ans, concepteur-rédacteur nous parle de son parcours.
Quelles études avez-vous faites ?

J’ai fait un BTS communication des entreprises. Ensuite, j’ai suivi une formation de conception rédaction à Sup’ de création.

Ou exercez-vous ?

J’ai été embauché dans une agence de communication, sur Roubaix, mais en CDD pendant 1an et demi. Je me suis dit par la suite que je réussirais peut-être à me lancer en free-lance un jour, ce que je fais depuis quelques mois maintenant.

Quels sont les caractéristiques du free-lance ?

En fait, je travaille avec différentes agences de communication de la région, qui font appel à moi comme sous-traitant. En particulier lorsque cette agence n’a pas de concepteur-rédacteur ou que celui-ci soit indisponible. Alors, on me contacte pour faire le travail, je ne suis donc pas contraint de travailler à un endroit fixe.

Avez-vous fait des stages ? Si oui, lesquels ?

Oui, j’ai effectué quatre mois de stage au total, alors que je faisais mon BTS. En première année, j’ai fait 8 semaines de stage dans une entreprise pour laquelle je réalisais les textes de supports de communication.
 En deuxième année, je travaillais pour une agence qui réalise des spots publicitaires pour la radio. Ce stage-là a duré environ trois mois et demi.

Si le métier de concepteur-rédacteur vous intéresse, allez également voir l’article suivant sur le métier de directeur artistique.

Sources :

Onisep

Elaee

L’Etudiant