Il est à l’origine de toutes les pubs que nous voyons. Celles que nous trouvons géniales, c’est lui. Il est la baguette magique de toute agence de publicité : derrière chaque agence de pub ultra créative, un directeur artistique de talent bouillonne…

Sa place dans l’agence

Le Directeur Artistique a un rôle fort dans « l’information » à proprement parler : son rôle est d’imaginer comment mettre en forme un message pour qu’il soit reçu correctement. Sa mission est transversale : il imagine, conceptualise, rend pertinentes et réalise toutes les idées d’une campagne publicitaire de manière visuelle. Le Directeur Artistique est le plus haut-placé de tous les créatifs de l’agence, il est donc également dans un rôle de supervision, de management, et d’accompagnement de ses collaborateurs créatifs au sein de l’agence. Son rôle est très vaste et il a une responsabilité notoire quant à la réussite du projet.

Ses tâches

Imagination de l’idée créative centrale à une campagne (Concept Créatif) : l’idée de génie de votre dernière campagne préférée, c’était lui !

Il intervient dans tout travail publicitaire, faisant appel -selon les demandes- à sa créativité sans limites. (Il peut arriver qu’il doive simplement adapter son contenu à une charte graphique déjà existante selon les commanditaires).

Après avoir trouvé le concept créatif qui donnera le ton et sa particularité à la campagne, son rôle sera également de proposer des dérivés de ce concept adaptés à chaque média qui sera utilisé.

Au-delà d’être un trouveur d’idées, le Directeur Artistique supervise ses collaborateurs de l’équipe créative et est en contact permanent avec les autres pôles de l’agence : le projet doit avancer dans le même sens, vers une réalisation unifiée (en accord avec le concept créatif). Le « Directeur » Artistique a donc également un rôle de supervision.

Pour trouver une idée géniale, il ne suffit pas d’être un génie

Le Directeur Artistique est l’esprit le plus créatif de l’équipe : il a un grand capital culturel, et se tient au courant des tendances et innovations (dans tous les milieux créatifs possibles, pas uniquement la publicité !).

Toutes les idées ne viennent pas directement du fond de sa tête : il se nourrit de sa culture, de celle qui l’environne, et de celle qu’il doit propager au travers des publicités. Il explore innovations techniques qui pourraient rendre une publicité avant-gardiste et donc se faire remarquer… Le Directeur Artistique a des yeux grands ouverts, à l’affut d’une idée géniale qui se baladerait dans la rue ou sur son feed.

En piochant dans toutes ces cases de son esprit, le DA finira par trouver quelle ambiance il veut pour la campagne, quel ton, quel angle pour rendre le sujet intéressant…

Cheminement des idées dans la tête d’un Directeur Artistique / La journée d’un DA

Pour créer une publicité originale, il faut déjà penser à quel angle utiliser pour rendre le propos pertinent : commence d’abord la phase de Brainstorming (mot préféré des parodieurs de publicitaires). On réfléchit, tous ensemble, à tout ce que nous évoque le sujet. On réfléchit à différents angles par lesquels aborder la demande. La bonne idée est celle qui se décline à l’infini : telle est la règle de la créativité publicitaire. Une fois que l’on a trouvé l’idée qui en donne 10 autres sous-jacentes, le tour est joué.

Et d’où sort-il, ce Directeur Artistique ?

Ne devient pas Directeur Artistique qui veut…

C’est un métier passionnant, et à haute responsabilité dans les travaux d’une agence de publicité, mais il faut savoir sortir du lot pour devenir directeur artistique.

Le parcours minimum est en bac+2 : BTS design graphique, BTS communication visuelle. Des parcours en Bac+3 peuvent également être intéressants pour atteindre ce poste avec des compétences spécialisées : un DN MADE (diplôme national des métiers d’art et du design mention graphisme), DNA option design, une licence d’arts appliqués, ou encore une licence pro techniques du son et de l’image. Pour aspirer à un poste dans une assez grande agence, il est conseillé aux plus ambitieux de venir d’un bac 4+5 type Beaux-Arts, écoles d’arts appliqués ou écoles spécialisées de pub ou graphisme.

Qualifications techniques

Le DA a des amis dont il ne peut pas se séparer : crayons, feuilles, pour commencer, puis ordinateur avec les logiciels indispensables de design graphique Illustrator, Photoshop, InDesign. Il a tout intérêt à en connaître un rayon sur les différents formats de visuels (print, web, réseaux sociaux, vidéo)

Métiers adjascents

Dans une agence, le Directeur Artistique est loin d’être seul sur le travail de création. Il est en lien constant avec d’autres créatifs dont les métiers se complètent : le graphiste, le concepteur rédacteur, le photographe, video maker…

En relation avec…

Au quotidien, le directeur artistique entretient des contacts avec de nombreux interlocuteurs. Il peut (et c’est mieux) être en échanges réguliers avec le client du projet, pour progresser ensemble dans le bon sens et le satisfaire avec des idées qui lui correspondent. Le DA est le responsable de la création dans le projet : ainsi il doit assumer son avancée auprès du chef de projet, qui lui, coordonne toute l’opération publicitaire. Si l’agence a recours à des freelances pour certains projets, le Directeur Artistique devra donner les directives artistiques à ces derniers pour qu’ils exécutent correctement les différentes créations. Le Directeur Artistique est donc autant un coordinateur qu’un créatif !

Où peut-on trouver un Directeur Artistique ?

Ce métier peut s’exercer dans différents types de milieux : soit en agence (agence de publicité, agence de communication) ; en studios de photo, de vidéo ; en entreprise de grande marque, qui a son propre service communication. Ce métier peut néanmoins se trouver dans d’autres milieux comme l’édition de livres, magazines.

Et combien gagne-t-il ?

Son salaire variera selon son expérience dans le métier : pour un junior, cela ira de Junior 1 300€ à 2 000€ par mois, et un senior pourra gagner de 2 500€ à 4 000€/mois pour les grandes agences.

En clair :

Directeur Artistique est un métier de passion : on fait appel à ce que nous avons de plus personnel, sa créativité. Un très bon DA donne de sa personne : de son temps, de sa réflexion constante, et de sa motivation. Devenir directeur Artistique n’est pas chose aisée, mais ceux qui le sont vivent à 100 à l’heure, mettant à disposition leurs plus belles idées pour donner une identité à leurs clients.