Community manager, le geek des organisations

C’est l’un des métiers de la communication les plus récents. Il fait son apparitions quelques années après les réseaux sociaux. Son objectif : communiquer en utilisant Internet et ses nombreuses fonctionnalités. On peut trouver un community manager dans n’importe quelles organisations avec un servie communication. Cela va de fonction publique à associations sportives en passant par les plus grandes firmes nationales et internationales. Aujourd’hui toutes les organisations ont besoin de communiquer via Internet.

Des milliers de portes d’entrée

Pour accéder à ce métier, il n’y a pas de parcours prédéfinis. Lors d’un projet de groupe l’année dernière, mon équipe et moi avions interrogé deux community manager, Hugo, qui travaille dans la fonction publique, et Hugues, qui lui travaille pour un club de sport professionnel. Les deux communicants ont un parcours bien différent. Hugo est titulaire d’un BTS en informatique et Hugues d’un bac professionnel dans la maintenance d’électroménager. N’importe quels parcours permet d’arriver à ce métier s’il y a la motivation et la volonté de parvenir à ses fins. Cependant, il est possible d’établir un parcours type (non exhaustif) : Il suffit de commencer par une formation dans la communication et poursuivre par une licence, professionnelle ou non, sur les métiers du web et du numérique.

Des qualités requises mais pas que !

Comme n’importe quels métiers, celui de community manager nécessite certaines qualités. La rigueur pour une communication impeccable, la créativité pour attirer l’œil de l’internaute et capter son attention, l’humour pour ne pas ennuyer et se démarquer des communications institutionnelles et la polyvalence car il faut savoir utiliser un grand nombre de logiciels, connaître leurs fonctionnalités cachées et pouvoir communiquer sur plusieurs supports. Un bon niveau d’expression écrite est requis.

Le meilleur ami du community manager est son ordinateur (avec une gigantesque capacité de stockage !). Sans un ordinateur, il ne peut pas exercer ses activités ! Étant donné le fait qu’aujourd’hui l’ordinateur est indissociable du smartphone, le community manager possède le téléphone portable dernier cri ! Le dernier Iphone ou Samsung. C’est un métier qui a besoin constamment d’être connecté pour analyser les retours des publications, observer les publications des concurrents ou encore répondre aux messages privés sur les différents comptes de l’organisation. Un métier prenant.

« Être community manager, c’est une adaptation constante »

« Le métier de community manager est avant out une passion. Il doit être à l’écoute de sa communauté et doit avoir un attachement particulier à l’informatique et au numérique » dit Hugo. En effet, la communauté peut être d’une grande aide au maniaque des réseaux sociaux. Remarques, modifications, questions… tout est bon à prendre. Les internautes ont un avis extérieur à l’organisation et peuvent voir des éléments que, plonger dans son milieu et ses activités, l’as d’internet ne verrai pas. Une publication qui va être vue par des milliers de personnes (cela varie en fonction de l’organisation) se doit d’être parfaite et sans erreurs. Ne pas donner le mauvais exemple en quelques sortes.

« Ce métier nécessite également une grande capacité de second degré et de détermination à la suite de remarques désobligeantes sur les réseaux, par exemple » confie Hugues. Il faut savoir s’adapter aux différentes situations qui se présente, qu’elles soient agréables ou non, et il faut aussi savoir répondre aux remarques négatives sans montrer d’agacement, répondre calmement. « Il faut même savoir faire de l’humour. Il a réponse à tout ! ». Le professionnel ajoute que « cela fait partie du management de savoir garder une communauté, et notamment avec l’humour ».

Organisation 2.0

Community manager est aussi un métier où l’organisation prime. Même si l’axe principal est la communication, si l’organisation et la planification sont inexistantes tout ira de travers et rien ne sera bon. De plus, il doit communiquer avec tous les services de l’entreprise car l’information doit circuler rapidement au sein de l’organisation. Il doit donc communiquer sur tout !

La fonction mélange communication, management ainsi que nouvelles technologies. Il est en constante évolution de par les nombreuses et récurrentes mises à jour des réseaux sociaux dont il faut savoir maîtriser les nouvelles fonctionnalités dans les moindres détails, la création de nouveaux sites internet, savoir créer ou encore référencer un site internet. C’est un métier complet et prenant mais passionné.

Les rencontres avec Hugo et Hugues nous ont montrés que même avec un parcours moins commun et des diplômes de maintenance ou d’informatique on peut arriver au métier de nos rêves. Rien n’est impossible tant qu’on a la passion et la volonté de la faire.

L’exemple de Hugues : un community manager hors du commun

Hugues est l’as des réseaux sociaux de la JL Bourg Basket. Installé confortablement dans « le bureau des geeks » qu’il partage avec le chargé de communication, sa journée est un mélange de Photoshop, Windows Movie Maker et Facebook. Sa mission principale dans le club de basket burgien est de maintenir une forte interactivité entre les supporters et la club. Visuels, vidéos d’interviews ou promotionnelles, publications d’articles…il a carte blanche ! Mais sa mission ne s’arrête pas là.

Qui dit club dit matchs ! Le bressan est présent à tous les matchs de la JL Bourg Basket, qu’il soit à Ekinox, la salle de basket bressane, ou à l’autre bout de la France. Son but est de faire vivre le match via  les stories Snapchat et Instagram aux supporters restés à Bourg-en-Bresse et aussi de communiquer les résultats à tous les quarts-temps. Les matchs de championnats se déroulent le week-end et ceux de coupe les soirs de semaines. Hugues a donc dit adieu aux soirées entre potes le samedi soir. En revanche, il est libre tous les lundis et peut donc profiter de sa journée comme bon lui semble. Seulement, sans lui, la page Facebook, le compte Twitter, Instagram et Snapchat seraient à l’abandon et tous les supporters seraient obligés d’aller à Ekinox…un petit problème de place se poserait !

Le community manager est le must-have d’une organisation aujourd’hui. Il est le lien entre les composantes internes et externes. C’est ce lien qui permet d’avoir des performances toujours supérieures et de l’interactivité à revendre.

Découvrez aussi l’article d’Estelle sur ce beau métier :

Community Manager : le héros des réseaux