Chargé de communication publique ? Quel est donc ce métier de la communication ? A quoi correspond sa distinction “publique” ? Être “publique” n’est-il pas au cœur du concept même de communication ?

Qu’est-ce qu’un chargé de communication publique ?

Un chargé de communication est une personne dont le rôle est de mettre en place une politique de communication. Cette politique va se décliner sous différentes actions, destinées à différents publics.

Un chargé de communication publique a le même rôle. Cependant, il travaille dans le secteur public pour une institution et ainsi, il crée et diffuse une communication institutionnelle. Il est donc important de bien distinguer la définition de chacun de ces mots.

Le site Internet Vie Publique1, présente les différentes institutions et des liens existants entre elles. En effet, la Constitution de 1958 régit le but des institutions de la République Française. Elle est liée à la Constitution de la Vème République car elle a subi des changements depuis sa création.

Au niveau national, nous retrouvons le Président de la République, le Premier ministre et son Gouvernement, ainsi que le Conseil constitutionnel.

Au niveau “local”, suite à une décentralisation et à une déconcentration des pouvoirs, les collectivités locales composées des mairies, des agglomérations (EPCI), des conseils départementaux et des conseils régionaux régissent l’administration.

Elles sont secondées par les services déconcentrés de l’Etat : Préfectures et Sous-Préfectures, et autres Directions et Agences Régionales (DRAAC, DRT, ONF, ARS).

La communication publique correspond aux moyens de communication mis en place par les institutions publiques, mais également les Groupement d’Intérêt Public comme les Agences d’Urbanisme.

Les actions d’un chargé de communication publique

Ainsi un chargé de communication publique va mettre en place différentes stratégies en vue de mettre en valeur le territoire ou les actions des institutions et donc l’élaboration de stratégie de communication de la collectivité. En effet, ce travail passe par l’élaboration d’une « Big Idea » avec un constat initial de la situation. Enfin, le chargé de communication recherche les solutions répondant à sa « Big Idea » : ce sont des moyens. Ces derniers peuvent être des moyens médias (affichage, radio, télévision, cinéma, presse, Internet) et des moyens hors-médias (marketing direct, promotion, relations publiques, partenariat, emailing). Ces différents moyens doivent être cohérents, c’est-à-dire en lien avec la « Big Idea ». Ils vont se décliner sous différentes formes selon la « Big Idea ».

Pour mettre en avant ses moyens auprès des cibles de la « Big Idea », le chargé de communication peut réaliser ou va être en relation avec l’équipe chargée de la PAO afin de réaliser la charte graphique de la campagne, créer son identité visuelle afin d’attirer la cible de la campagne. Ces réalisations sont capitales car si la cible se sent concernée, la campagne a fonctionné tandis que dans le cas contraire, la campagne n’aura aucun effet et aura été mal réalisée. Avant de réaliser la campagne, il faut tester la stratégie sur une partie de la cible afin de connaître sa fiabilité. Une enquête doit donc être réalisée au préalable.

Par ailleurs, le chargé de communication publique va être amené à collaborer avec les autres services de l’institution afin de mettre en place différentes stratégies de communication ou encore avec des associations importantes en partenariat avec l’institution. Il peut aussi traiter des sujets divers tels que la finance et la gestion économique, le management etc.

Le parcours type ?

La filière du BAC connaissant peu d’importance, il est prépondérant d’intégrer une formation post BAC traitant de la communication. Ainsi différentes possibilités s’offrent à vous :  DUT Information Communication, BTS Communication, Licence Information Communication, Bachelor dans les grandes écoles etc.

BAC+2

En empruntant la voie d’un DUT ou d’un BTS, vous participerez à une formation complète sur deux ans : communication 360 degrés, communication événementielle, relations presses, veille, stratégies de communication, PAO, vidéo, photographie, challenge inter-IUT etc. Ces nombreuses matières permettent d’être polyvalent dans ses différents domaines liés au monde de la communication.

BAC+3

A l’issu de ces deux riches années, l’étudiant peut intégrer une licence professionnelle orientée vers le métier de chargé de communication publique. En effet, cette formation est professionnalisante ce qui permet à la fin du cursus d’intégrer une institution en ayant eu auparavant des expériences professionnelles.

La licence professionnelle chargée de communication publique est une formation en une année faisant suite à un BAC+2. L’étudiant acquiert ainsi à la fin du cursus un BAC+3. Il apprend donc les différentes missions de communication qu’il effectuera dans le cadre du service public ainsi que des missions administratives telles que gérer les finances d’un service communication, l’achat public de communication, le droit de la communication publique ou encore le management.

De plus, l’étudiant peut réaliser cette formation en alternance. Il assistera durant 2 jours et demi aux cours et la deuxième partie de la semaine sera consacrée au travail en entreprise. Travailler en alternance entre l’IUT et l’entreprise permet une professionnalisation de l’étudiant plus rapide et considérable. L’alternance ne change en aucun cas le programme pédagogique nationale. L’étudiant acquerra les mêmes connaissances qu’un étudiant en formation classique.

BAC+5

Après obtention de son BAC+2, l’étudiant peut choisir de réaliser une Licence 3 Information Communication. Par la suite, l’étudiant peut continuer par un Master Communication Publique et Politique. En effet, après une licence professionnelle, il n’est pas possible de réaliser un Master. L’étudiant doit rentrer dans la vie active. Un BAC+5, soit un Master, permet une plus grande spécialisation pour l’étudiant et un nombre de connaissances plus importantes. La formation permettant aux étudiants de se spécialiser propose des matières bien spécifiques à la communication publique et politique. Elle propose aussi des cours de culture générale afin d’avoir une bonne connaissance de la culture. Ses connaissances pourront être utilisées dans les futurs supports de création. L’étudiant va devoir réaliser une thèse à la fin de ses deux années d’études.

Où peut-on réaliser de la communication publique ?

Suite à ce que vous avez lu plus haut, l’étudiant pourra exercer sa profession dans une structure publique. Que ce soit la mairie, la préfecture, le ministère, le parlement européen, ces structures sont des administrations à mission de service publique. Ainsi, le chargé de communication publique est le bienvenu dans chacune de ses structures.

1 : http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/