Métanumérik

Le bac à sable des outils de communication numérique

Un clavier de HP-11C fondu avec un raspberry B+ en noir et blanc avec du texte en surimpression

Catégorie : LP Com’Publique Page 1 of 2

Un café autour du réel

Le Café Littéraire

La 3e édition du festival littéraire Livres dans la Boucle c’est déroulé les 14, 15 et 16 septembre 2018 à Besançon et dans le Grand Besançon. Cette année, le chapiteau à évoluer légèrement place de la Révolution, et deux pointures francophones sont au rendez-vous, comme Philippe Claudel (académie Goncourt), président du festival, ou encore Dany Laferrière (Académie française)…

Après une édition 2017 couronnée de succès grâce notamment aux 27 000 visiteurs, 200 auteurs présents, 70 rencontres, 8 000 livres vendus par les libraires présents et aux 300 000€ estimés de retombées économiques pour le territoire grand bisontin, la 3e édition de Livres dans la Boucle place la barre haute. Cette année, le président du festival n’est autre que l’écrivain et académicien Goncourt Philippe Claudel.

Deux têtes d’affiche prometteuses…

A la manière des interventions de Philippe Besson en 2016 et de l’écrivain américain David Vann en 2017. Le président du festival Philippe Claudel sera associé à la programmation de la 3e édition de Livres dans la Boucle. Il publie son premier roman en 1999, Meuse l’oubli où il évoque avec pudeur la mort de ceux que l’aime et la souffrance qui en résulte. Continuant sur sa lancée d’écrivain, il publie régulièrement nouvelles, essais et romans à succès parmi lesquels Les âmes grises (prix Renaudot 2003), Le rapport de Brodeck (prix Goncourt des lycéens 2007), La petite fille de Monsieur Linh ou L’Archipel du chien en mars 2018.

À la fois romancier et cinéaste, l’écrivain et académicien Goncourt construira sa carte blanche autour de la littérature et cinéma. En présence d’auteurs et d’artistes français.

Le « grand invité » est Danny Laferrière de l’Académie française. Depuis son premier roman Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer. Salué par une reconnaissance immédiate à L’art presque perdu de ne rien faire, en passant par L’énigme du retour – prix Médicis en 2009 -, Dany Laferrière a construit une ouvre qui lui a valu son élection à l’Académie française en 2017.

En septembre 2018, paraîtra Pays sans chapeau (Zulma), une enquête drôle et poétique qui oscille entre l’émotion du retour au pays et la magie des dieux cachés.

Du côté des polars et romans noirs…

Livres dans la Boucle souhaite élargir sa programmation au-delà de la rentrée littéraire. En invitant des auteur-e-s de polars, thrillers et romans noirs. Stars des librairies, DOA et Olivier Barde-Cabuçon représenteront cette année ce genre pendant la manifestation bisontine.

La musique au cœur de la littérature…

La musique et la littérature sont des arts loin d’être incompatibles. Les rendez-vous de Livres dans la Boucle le prouvent.

À l’occasion de la publication de son nouveau livre (Cinquante ans de questionnement (Éric Tanguy/Nathalie Krafft – éditions Aedam Musicae – 2018), Éric Tanguy rencontre son ami Michel Onfray (qui a préfacé l’ouvrage) pour une heure d’échanges. Leurs propos seront illustrés par deux grandes artistes, la mezzo Albane Carrère et Suzana Bartal au piano. Au programme, des compositeurs qu’affectionne Éric Tanguy, mais aussi deux de ses œuvres pour voix et piano, dont une création mondiale.

Vendredi 14 septembre à 18h –  Auditorium J. Kreisler, Cité des Arts

  • Mélodies de Jean Sibélius, Claude Debussy, Ivor Gurney, Francis Poulenc, Éric Satie
  • Création mondiale d’une mélodie d’Éric Tanguy, sur un texte original de Michel Onfray

Philippe Claudel, Président de Livres dans la Boucle 2018

« En concertation avec les libraires de Besançon, nous avons souhaité confier la présidence de cette édition à un romancier. Apprécié du grand public et pour qui l’écriture est un véritable engagement. Philippe Claudel est de ceux-ci sans doute parce qu’il aime explorer l’humain. Il place la mémoire au centre de son travail de romancier, nous sommes ravis et enthousiastes à l’idée de l’accueillir à Livres dans la Boucle cette année » précise Jean-Louis Fousseret, Président du Grand Besançon.

Romancier, cinéaste, enseignant, Philippe Claudel est également un grand lecteur. Les équipes de programmation de Livres dans la Boucle travaillent déjà avec lui. Afin d’imaginer ensemble certains rendez-vous du prochain festival du livre du Grand Besançon. C

Du côté du café littéraire

À 11h ce matin, au café littéraire, la salle était bondée. Trois auteurs victime de leur succès ont réussi à rassembler un public d’une dizaines d’années, d’adultes, de journalistes de personnes âgées.

Durant un peu plus de 40 minutes, ils ont su captiver leur auditoire. En partageant leur passion de l’écriture et en évoquant leurs souvenirs de jeunesse.

L’échange a débuté avec le bisontin Guy Boley. L’auteur du roman “Quand dieux boxait en amateur” . Il insiste sur le faite qu’il ne faut pas chercher sa “vérité” à travers ses lignes. Il rend tout de même paradoxalement hommage à son père, à son passé.

Par la suite Adlène Meddi partageait cette même idée dans son roman 1994. Dans lequel il nous raconte l’horreur de la guerre qu’il a vécu étant plus jeune. Il nous raconte également comment il a réussi à passer au-dessus. Alors que ce passé imprègne encore si intensément son présent.

Guillaume Sire a pris la parole pour finir ce café littéraire, pour parler de son livre Réelle, des années 90. Une période où d’après lui « le monde a changé », suite aux tensions historiques de la guerre froide. Il a donc voulu au cours de son livre nous raconter ces années. Où la vie a repris doucement, de son point de vue d’adolescent, captivé par l’arrivée des nouvelles émissions de télé-réalité.

Fasciné par ces trois auteurs, le public leur a offert un pluie d’applaudissements et de remerciements.

Retrouver l’interview de Guillaume Sire sur l’article :

http://metanumerik.fr/quand-on-ecrit-on-peut-tout-rendre-beau/

« Quand on écrit, on peut tout rendre beau »

Les partenaires du festival Livres dans la Boucle

Les partenaires sont une véritable valeur ajoutée pour un festival littéraire. Ils renforcent la diversité de ce dernier grâce aux multiples offres culturelles qu’ils mettent à disposition.

 

                                                                         Lire et faire lire                                                                                                                                                    

Fabienne Dubois et Agnès Mercier, bénévoles pour l’association partenaire Lire et faire lire.

 Agnès Mercier est placée à droite de la photo. Cette souriante et dynamique quinquagénaire est bénévole au sein de l’organisation Lire et faire lire : c’est un programme éducatif et une association française créés en 1999 par Alexandre Jardin et Pascal Guénée, qui compte parmi les nombreux partenaires du festival Livres dans la Boucle.

La bénévole évoque avec entrain son envie de « faire découvrir aux enfants la lecture comme un plaisir et non comme une contrainte ». En se tenant présente sur les lieux de cet événement culturelle et littéraire, elle rencontre un public concerné mais pas forcément averti par cette noble cause.

À gauche se trouve Fabienne Dubois. Elle espère trouver de nouveaux bénévoles qui accepteraient de se déplacer dans les écoles et les crèches ; leur mission consisterait à proposer des lectures adaptées aux enfants en bas âge.

Nous avons toutes les deux des petits enfants qui aiment qu’on leur lisent de jolies histoire avant d’aller dormir. Quand nous avons découvert l’association, nous n’avons pas hésité longtemps avant d’en devenir bénévoles.

Agnès et Fabienne sont devenues amies grâce à l’association. Ce n’est pas leur premier festival du livre ; pour autant, elles ne se lassent pas d’exprimer leur joie lorsqu’elles consacrent une partie de leur temps libre aux enfants de la région. En effet, c’est l’occasion pour elles de tisser des liens intergénérationnels et de transmettre leur goût pour la lecture.

https://www.lireetfairelire.org/

 

MaCommune.info

Dans la continuité des partenaires, maCommune.info s’incrit sur la liste aux côtés de l’organisme Lire et faire lire. C’est un site généraliste d’information traitant de l’actualité à Besançon et en Franche-Comté. Économie, inforoute, état civil, faits divers, politique, culture, agenda, sport, météo… Le site a pour vocation d’être une véritable plateforme d’échanges entre internautes favorisant le débat citoyen.

 

 

 

 

https://www.macommune.info/

 

Le média régional a des objectifs. MaCommune.info est accessible uniquement sur Internet ;  les représentants souhaitent donc rencontrer leurs lecteurs « par un contact direct », pas seulement à travers les réseaux sociaux ou les commentaires laissées par les internautes.

Ils sont également présents sur le festival afin de mesurer la « notoriété du média dans la région » : mission réussie ! Les visiteurs sont curieux et se prêtent volontiers au questionnaire mis en place spécialement pour l’occasion ; maCommune.info apparaît parfois même comme le média incontournable aux yeux de certains participants.

Les représentants partagent donc leur plaisir de découvrir une ambiance chaleureuse et détendue parmi les visiteurs et les auteurs.

 

Livre dans la Boucle est notre premier festival littéraire en tant que partenaire. Nous sommes agréablement surpris par l’accueil et l’organisation ; c’est un tremplin pour la notoriété de maCommune.info.

 

          Les représentants partenaires pour le                    média régional maCommune.info

 

 

France Bleu

                Stand de la radio France Bleu

Comme les partenaires cités précédemment, France bleue prend place au sein du festival Livres dans la Boucle, presque imperceptible à travers la foule de visiteurs.

Ce réseau de radios locales publiques françaises se décline en 44 radios  généralistes publiques de proximité. Le contenu se constitue essentiellement de programmes des stations locales dans les régions et les départements.

Cette année et comme l’édition précédente, France Bleue est en partenariat avec le festival mais également le rectorat. À cette occasion, la station de radio décerne un « prix jeunesse« ; les élèves de dix classes de l’académie choisissent le lauréat parmi cinq livres pré-sélectionnés.

Le journaliste présent sur les lieux se charge donc d’animer la manifestation évoquée précédemment. Cependant, il ne lâche pas son micro pour décrire aux auditeurs assidus de France Bleue le déroulement des trois jours de festival. Entre les interviews avec les auteurs et les témoignages, parfois insolites, des visiteurs, France Bleue produit un contenu varié pour satisfaire la demande.

Le représentant de la station de radio devra par la suite rédiger et publier un article sur le site internet. L’objectif est de rendre compte du festival à taille humaine Livres dans la Boucle dans sa totalité : le recueil des impressions, l’analyse des objectifs fixés par les organisateurs, l’impact sur la ville de Besançon et dans l’univers littéraire …

Il y a cette année entre trois cents et quatre cents livres d’écrivains français qui ont été publiés entre août et septembre. On rencontre les têtes d’affiche, les grandes personnalités dont tout le monde parle mais aussi les personnalités nouvelles qui vont faire trembler le monde de la littérature.

 

 

Le mot de la fin

La littérature est un art qui touche toutes les générations et traversent les époques. Elle est d’ailleurs au cœur même du Festival Livre dans la Boucle. Cette manifestation quant à elle se tient sur trois jours consécutifs ; elle offre à l’ensemble des auteurs invités une large visibilité sur leurs œuvres.

Cependant, cette mise en lumière ne profite pas seulement aux auteurs : la ville de Besançon accroît sa notoriété en voyant son nom associé à des personnalités publiques. Les organisateurs du festival doivent alors penser aux moindres détails pour le bon déroulement des événements; cela passe par un choix judicieux des partenaires.

En effet, les partenaires doivent venir d’horizons variés pour une valeur ajoutée optimale. La présence de médias est indispensable pour que les informations soient relayées le plus rapidement et justement possible . C’est aussi le cas pour les associations et autres structures qui peuvent mettre en place des animations attrayantes; cela leur permet de se faire connaître et de divertir les visiteurs, en parallèle avec le planning du festival centré essentiellement sur la littérature.

Des finalités différentes justifient leur présence sur le festival. Pourtant, l’ensemble des partenaires s’accorde autour de ces points : transmettre un message positif et passer un moment convivial riche en partage.

 

 

 

Sources :

 

 

Pour plus d’informations sur l’organisation du Festival :

http://metanumerik.fr/organisation-livres-dans-la-boucle-2018/

Organisation du festival Livres dans la Boucle 2018

 

 

Portrait de Guillaume Sire lors du Festival "Livre dans la Boucle"

« Quand on écrit, on peut tout rendre beau »

C’est entre deux dédicaces que Guillaume Sire, auteur du roman Réelle aux éditions de l’Observatoire, a donné de son temps pour une interview.

Lire la suite

A l’occasion de « Livre dans la Boucle 2018 » sous la chaleur du chapiteau, place de la Révolution à Besançon, trois écrivains  féministes répondent à Elise Lépine.  Le public Bisontin, lui, écoute les “pourquoi” et les “comment” de ces livres féministes… 

Lire la suite

Michèle Fitoussi ou l’engagement dans l’écriture.

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre “Janet ”, Michèle Fitoussi a accepté de répondre à nos questions.

Y a-t-il des similitudes entre journaliste et romancière ?

C’est le dedans et le dehors. Journaliste, on va dehors, on découvre le monde, on le décrit  en se basant sur des faits réels. L’écrivain raconte son monde, le temps de l’intériorité, un temps très long. La passerelle est le journalisme littéraire, un temps du journaliste où l’on va chercher l’info mais aussi le raconter à la façon de l’écrivain, avec un style, sa vision. On n’est plus dans l’objectivité mais dans la subjectivité.

Que représente le féminisme pour vous ?

Je me suis interrogée sur Janet Flaner, car elle était aussi féministe. Elle racontait les femmes. Que ce soit des journalistes, des écrivaines, des artistes, j’ai appris beaucoup de choses sur le Paris de cette époque. De 1920 à 1930, quand les femmes avaient autant d’importance que les hommes, une époque méconnue. J’écris souvent des biographies de femmes car ce sont les oubliées de l’histoire. Comme Janet Flaner qui a obtenu le “national book award” et qui a complètement été oubliée. Peut-être parce qu’elle n’a écrit qu’un seul livre ?

Vous écrivez beaucoup de biographies, pourquoi ?

Cela a été très naturel. Le récit La nuit de Bombay a été écrit par hasard. J’étais en Inde pour voir Loumia Hiridjee, une amie. Je l’ai eue au téléphone et j’ai appris le lendemain qu’elle avait été assassinée par des terroristes. Je voulais témoigner mon époque et raconter les attentats. Écrire une biographie sur Helena Rubinstein, ça a été un pur hasard tout comme pour Janet. Pour Janet, j’ai passé trois ans dessus. Je suis allée à Washington dans les archives pendant dix jours ainsi qu’au New-Yorker. Chaque étape de ma recherche documentaire a été très précise. Mais, mon prochain livre ne sera sûrement pas une biographie.

S’informer sur Livres dans la Boucle

Vous pouvez retrouvez toutes les informations nécessaires au sujet du festival Livre dans la Boucle sur leur site officiel ci-dessous !

http://www.livresdanslaboucle.fr/

Vous pouvez lire aussi une interview d’un auteur célèbre présent au Festival ci-dessous :

http://metanumerik.fr/auteur-la-toile-du-monde/

 

 

 

 

Café littéraire d'Antonin Varenne

La toile du monde : « Liberté » Place de la Révolution

Découverte de La toile du monde, le nouveau roman écrit par Antonin Varenne et présenté au festival littéraire Livres dans la boucle 2018 de Besançon (25).

Lire la suite

Hamid Kaighobadi réunit toute l’Edition régionale

L’édition régionale : entre contraintes et libertés

14h30, dimanche 15 septembre. Les passants affluent vers le chapiteau en ce dernier week-end estival. « Livres dans la boucle » est devenu une véritable vitrine pour l’Edition régionale. Devant les stands, les aficionados s’agglutinent avec véhémence pour rencontrer leurs auteurs favoris et acquérir leurs nouvelles créations. Parmi ces stands, « A la Page », enseigne régionale et universitaire, se dresse rapidement devant l’entrée.

 

Lire la suite

Le portrait chinois d’Agnès Riva

Si vous étiez une boisson ?

La bière, j’adore ça.

Une heure dans la journée ?

J’aime le matin car tout est possible.

Une épice ?

La cardamome, c’est quelque chose de doux et d’assez parfumé quand même.

Lire la suite

Antonin Varenne en dédicace

Antonin Varenne, portrait d’un auteur voyageur

Antonin Varenne est un aventurier mais également un auteur chevronné. Entre deux voyages, il écrit des romans. Rencontre.

Lire la suite

Le Forum au salon

La librairie Forum fait partie du paysage bisontin depuis de nombreuses années. Le salon « Livres dans la boucle » est un rendez-vous majeur préparé des mois à l’avance.

Lire la suite

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén