Avec l’expansion continue d’Internet, le paysage médiatique subit de profondes transformations. La presse digitale est plus que jamais en bonne santé.

Zoom sur le métier de rédacteur web.

« Dans ce métier, nous devons constamment être en recherche de buzz et d’originalité »

Le rédacteur web fournit un contenu rédactionnel pour les médias sur Internet. Son écriture claire, concise et dynamique tiendra compte de la dimension interactive du web.

Quelle est l’activité du rédacteur Web ?

En France, 76% de la population consulte une presse numérique au moins une fois par mois.

Comme un journaliste, le rédacteur web rédige des articles, mais sur internet. Ses tâches et missions sont multiples, ce qui requiert une certaine polyvalence. La première étant la création de contenu éditorial, la rédaction d’articles et la recherche d’informations buzz. Il intervient sur plusieurs types de sites ou supports numériques tels que les blogs, sites ou web magazine. Pour illustrer ses articles, l’utilisation d’images ou de vidéos sera inévitable. Le rédacteur doit être le premier sur l’information, afin d’avoir l’exclusivité sur la nouveauté et attirer une audience fidèle. En dehors de la rédaction, il relaiera ses articles sur les différents réseaux sociaux afin d’augmenter leur portée.

Le rédacteur web dispose d’une grande culture générale, ce qui lui permet d’écrire et de rebondir sur plusieurs thématiques. Chaque rédacteur possède un domaine de prédilection : musique, cinéma, mode, politique, actualité… Pour ma part, j’ai effectué mon stage dans un média de mode et musique, mon expérience en journalisme web est ainsi basée sur ces secteurs.

Quel environnement de travail ?

Ce métier concerne les médias, une fonction rattachée à la presse. Son environnement de travail se traduit par de nombreuses relations avec plusieurs acteurs externes.  Quant à ses contacts, ils varient en fonction du domaine d’activité, et également du contenu éditorial.

Quelles études et parcours professionnel ?

Le rédacteur web peut faire des études de journalisme. Son métier nécessite une grande curiosité et de solides compétences dans l’art de manier les mots, ce qui requiert d’une plume agréable et légère. En complément de ses capacités rédactionnelles, il doit disposer de connaissances techniques sur le web et doit avoir de bonnes ressources en informatique. Il peut travailler en freelance ou en tant que salarié. C’est un métier qui se développe beaucoup à l’inverse du journalisme, due à l’apparition d’internet et la diminution de la presse papier.

Aucune formation spécifique n’est exigée pour devenir Rédacteur Web, chacun peut se lancer ou tenter sa chance en fonction de son aptitude à écrire. Seule une maîtrise indispensable de la langue française est nécessaire, ainsi que de bonnes bases en informatique. Néanmoins, certaines formations sont plus adaptées que d’autres, comme vous pouvez le voir sur l’infographie ci-jointe. Les écoles de journalisme, de communication, les sciences politiques ou encore le digital sont les plus fréquentées par le rédacteur web.

Quelles qualités requises ?

Les plus grandes qualités du rédacteur web sont la maitrise de la langue concernée, un style rédactionnel attractif et un esprit de synthèse. Les règles de l’écriture sur le web doivent être maitrisés pour être facilement compris par les internautes, et gagner de la visibilité.

Alors qu’il connaît le profil de son lecteur et le fonctionnement des moteurs de recherche, il maitrise le langage HTML, ainsi que WordPress, son meilleur ami.

La curiosité, la créativité, la rigueur et la capacité d’analyse lui permettent de se perfectionner et proposer un contenu intéressant, grâce à une bonne culture générale.

Journée type du rédacteur Web

Le rédacteur Web a un rythme assez soutenu, car il est dépendant de l’actualité. Il peut donc être amené à écrire à n’importe quelle heure, afin d’être le premier à publier l’information. Il s’agit donc d’un métier qui amène à être constamment connecté, en quête d’actualités. Comme la pertinence est de rigueur, il commence toujours par faire une recherche d’informations.
Il possède de nombreuses ressources sur lesquelles s’informer, comme Feedly par exemple, un agrégateur de flux RSS et Atom en ligne. Il permet de sélectionner des sources à suivre de près, afin de s’informer sur l’actualité qui l’intéresse, en lien avec la charte éditoriale du média auquel il appartient.
Une fois qu’il s’est informé, il va choisir le contenu du jour, et planifier la rédaction de plusieurs articles à répartir dans la journée. Le travail rédactionnel ne représente que la moitié de sa mission. Pour attirer le lecteur, il faudra choisir des images attractives, esthétiques.  Ensuite, il fera en sorte de composer un texte véhiculant un message clair et optimisé pour le référencement, travaillera sur la visibilité de son article, en ajoutant des mots clés, des catégories, des étiquettes et le SEO.

Après avoir passé un certain temps sur WordPress, le rédacteur publie ses articles et les relaient sur les différents réseaux sociaux. La presse digitale fonctionne en adéquation avec les réseaux sociaux, qui sont la vitrine digitale du média. En plus de son travail de veille et de rédaction, le reste de sa mission se passe sur Facebook, Twitter et parfois Instagram.

Quelques chiffres

Le salaire du rédacteur web sera à ses débuts aux alentours de 1400 euros. En fonction de l’importance du média et de la place hiérarchique du rédacteur, ses revenus peuvent augmenter. Par exemple, les rédacteurs en chef gagnent bien leur vie, en général.

Un métier d’avenir ?

La presse papier risque de s’effacer peu à peu, au contraire de la presse digitale qui est de plus en plus omniprésente. Dans cette optique, le web est désormais un outil d’information important, permettant d’entretenir l’actualité en temps réel. Ce métier comporte des avantages et offre des opportunités. Néanmoins, ce domaine est exigeant, parfois difficile, ce qui nécessite passion et intérêt. Tandis que le rédacteur est autonome, il est également victime de l’actualité. Ainsi, il doit rebondir face au syndrome de la page blanche, son pire ennemi. Dans les années à venir, on peut s’attendre à voir le journalisme 2.0 se développer et s’implanter de manière très croissante.

Mes sources

Mon stage au sein de Views médias (interview avec mon maître de stage)

Onisep

Formation rédaction web

L’étudiant