Le métier d’attaché de presse

Par définition, un attaché de presse est un responsable de l’image, un porte-parole. Il est en quelque sorte une passerelle entre un personnage public ou une entreprise avec la presse et le public. Chargé des relations et de la communication externe, il doit renvoyer une image valorisante et gérer les situations de crise. C’est lui qui répond aux questions des journalistes. Il surveille la réputation de son client et fait attention à ne pas l’entacher.

Ainsi, l’attaché de presse peut-être rattaché à tout type de domaine. Il peut s’agir de célébrités, de grandes entreprises (de mode, ou d’agro-alimentaire par exemple), ou encore de créations artistiques, comme dans l’écriture ou le cinéma. Par exemple, un attaché de presse dans le cinéma sera le point central de toute la sphère médiatique, c’est-à-dire qu’il devra gérer les relations avec les journalistes et les producteurs. Il sera également un élément très important dans la distribution du film, puisqu’il participe aux projections presse, aux plannings des avant-premières et des conférences…

Que fait l’attaché de presse ?

 Une journée type dans ce métier se définit par la lecture des journaux (car il faut être très attentif à l’actualité), la consultation des mails et l’organisation d’événements tels que des conférences, des repas presse, des masterclass ou encore des rencontres. Son meilleur outil est son smartphone grâce auquel il peut interagir rapidement avec son équipe. Le téléphone est d’autant plus important pour prendre des rendez-vous, entretenir les relations avec l’extérieur, suivre la réputation de son client.

Le planning est extrêmement chargé, car en plus des rendez-vous quotidiens, l’attaché de presse réalise des documents promotionnels, voyage beaucoup et promouvoie ses activités grâce à des stratégies de communication.

Les clés pour devenir un bon attaché de presse

Incarnant la vitrine de l’entreprise ou de l’influenceur, l’attaché de presse doit présenter correctement. Une tenue correcte est exigée. L’attaché de presse doit avoir d’excellentes capacités de communication, il doit notamment avoir un oral irréprochable et une bonne qualité rédactionnelle.

Comme tout bon communiquant, l’attaché de presse se doit de paraître sympathique. Il communique sur tout type de média et doit savoir les utiliser correctement. Un bon niveau en langue est également recommandé puisque cette profession amène souvent à voyager. Ainsi, un anglais fluide est de rigueur.

L’attaché de presse doit avoir un carnet d’adresse. Ce dernier s’étoffera au fur et à mesure, mais il est important de savoir s’y reporter et d’entretenir de bonnes relations avec tout le monde afin de préserver l’image de l’entreprise et parer aux scandales.

Enfin, le côté créatif est très prisé, notamment pour la conception des messages ou des supports de message.

Vous pouvez retrouver l’infographie à cette adresse: https://create.piktochart.com/output/34270860-attache-de-presse-lorene-hivet-2p1

Le relationnel

 C’est la clé de la profession. Les relations sont d’abord très importantes en interne, car pour communiquer un message, il faut se mettre d’accord sur la forme, la stratégie qu’il adoptera. Cela nécessite une bonne compréhension et un accord commun avec l’équipe du ton à adopter. La diversité des outils leur permet de varier les styles et les tons.

Pour ce qui concerne le relationnel externe, il s’agit principalement des journalistes puis du public. L’idée est de chercher des arguments qui les rendra curieux. Dans ce genre d’échanges communicationnels, il faut être tenace mais savoir également s’adapter aux situations.

Quelles études ?

On pourrait dire qu’il n’y a pas de voie particulière pour devenir attaché de presse, car toute personne passionnée et correspondant aux critères ci-dessus, peut réussir dans ce métier à condition qu’il saisisse les opportunités et rencontre du monde.

En revanche, voici quelques suggestions de formation qui pourraient vous aider à atteindre plus rapidement votre objectif.

L’école la plus réputée de France est l’EFAP, située à Lyon. C’est une école payante et privée, qui en plus de vous promettre une formation de qualité, vous offre un carnet d’adresses plutôt conséquent. Cette école vous propose chaque année des stages, et les adapte en fonction de votre domaine favoris. Par exemple, certains élèves font leur stage au Festival de Cannes chaque année.

Si vous désirez vous épargner 5 000 euros de frais de scolarité par an, vous avez bien évidemment la possibilité de vous orienter vers des formations gratuites. Il est généralement conseillé de faire un master pour devenir attaché de presse – les formations en 3 ans ne vous offrent que des emplois d’assistants.

Après le BAC, vous pouvez vous orienter vers un BTS ou un DUT en communication. Ces formations sélectionnent sur dossier, parfois sur concours et entretien. Elles vous permettront d’assimiler les bases de la communication et vous offriront une certaine polyvalence dans le domaine. Après votre BAC+2, vous pouvez continuer avec une licence ou une maîtrise de communication, et enfin vous professionnaliser avec un master. Ce dernier aura pour but de vous spécialiser dans votre branche.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous référer à l’article suivant : https://www.orientation-education.com/metier/attache-de-presse

Témoignage

 Antoine Dordet est un jeune attaché de presse dans le monde du cinéma. Après un parcours tortueux (où il était d’abord préposé au monde de l’hôtellerie), il se lance dans des études de cinéma. Lors d’un stage, il fait la rencontre de Dominique Segall, un attaché de presse renommé, qui lui offre de travailler pour lui. Après un période d’essai concluante, Antoine Dordet devient attaché de presse.

Pour Antoine, c’est un métier avant tout relationnel :

Je suis la tour de contrôle entre toute la sphère médiatique (producteurs d’émissions, journalistes…) et l’équipe de distribution des films. Concrètement, je participe par exemple à l’organisation des projections presse, de la mise en place des plannings promotionnel, des avant-premières… Le tout, en collaboration étroite avec les équipes marketing des distributeurs et producteurs.

Il nous confie également :

 Mon métier consiste à promouvoir des films auprès des médias. On promeut la majorité des grands films français. Nous sortons une vingtaine de films par an environ – les films de Yvan Attal ou de Claude Lelouch en passant par « Camping 3 » ou encore « les Nouvelles Aventures d’Aladin ».

Vous pouvez retrouver l’intégralité de son témoigne en suivant ce lien :

https://start.lesechos.fr/rejoindre-une-entreprise/temoignages/comment-je-suis-devenu-attache-de-presse-dans-le-cinema-5300.php


Sources :

https://diplomeo.com/formations-metier-pour-devenir-attache_de_presse

https://start.lesechos.fr/rejoindre-une-entreprise/temoignages/comment-je-suis-devenu-attache-de-presse-dans-le-cinema-5300.php

https://www.l4m.fr/emag/interview/marketing-communication-publicite-medias-20/attachee-presse-438

Wikipedia