Le métier de graphiste est un des métiers du design. Les nombreuses évolutions technologiques ainsi que l’augmentation des plateformes permettent au métier du design d’être en constante évolution. Le graphiste doit apprendre des nouvelles techniques rapidement pour répondre à une nouvelle demande. En effet, au départ tout était créer sur écran pour à la fin se trouver imprimé sur du papier. Il existe des variantes du métier, il peut y avoir un graphiste créatif qui s’occupe davantage du côté créatif avec la mise en page, les tendances graphiques du moment, l’originalité. Mais il existe également le graphiste exécutif, lui met en place les éléments qu’on lui a donnés, le côté créatif est nettement moins présent pour cette variante de métier.
Quel est le profil type d’un graphiste ?

Le graphiste est avant toute chose créatif et curieux. Il doit aussi être ouvert d’esprit, dynamique, autonome, original et efficace. Le graphiste doit s’intéresser aux tendances graphiques pour être sûre de bien communiquer son idée. Il sait répondre rapidement à la demande du client en dégageant une idée principale. Pour être graphiste il faut aimer tout ce qui fait partie du milieu artistique ou créatif, savoir dessiner et apprécier de créer du contenu.

On peut qualifier le graphiste comme un professionnel de l’image, il intervient à tout moment de la réalisation du projet. De la conception jusqu’à l’impression. Il arrive même que dans certaines structures c’est lui qui assure le suivi de l’impression. Dans une agence, le graphiste peut se retrouver à travailler avec toute l’équipe mais il est davantage en lien avec le directeur artistique.

outil de travail d’un graphiste

Il s’occupe des créations d’identité visuelle sur différents supports de communication. Son but est d’identifier, d’informer et d’instruire, puis de présenter et promouvoir. Il fait de la mise en page sur différents logiciels comme sur la suite Adobe. Ces compétences varient selon les missions du graphiste. En effet, celui-ci peut également s’occuper de création de logo, de la charte graphique d’un site web, d’une création d’un visuel print, etc.

Le travail d’un graphiste

Lorsqu’un client fait parvenir le brief à l’agence ou directement au graphiste, c’est au graphiste d’analyser et par cette analyse de trouver une idée qu’il sera possible d’exprimer à travers un visuel. Même si cette idée doit être esthétique, il faut avant tout qu’on comprenne le sens et le message que veut faire passer le client. L’objectif est d’identifier, d’informer et d’instruire puis de présenter et enfin de promouvoir. Les différents visuels créer peuvent se retrouver sur différents supports de communication comme un flyer, une affiche, un dépliant, une couverture de livre, un site internet…

 Le marché du travail dans le domaine du graphisme

En ce moment, le marché du travail dans le domaine du graphisme connait des signes de faiblesse surtout dans le domaine de la publicité. En effet, le domaine du PAO (= production assistée par ordinateur) est en constante évolution car est accessible à tous. Les entreprises se sentent obligés avec un budget restreint d’effectuer leurs projets à l’intérieur de l’entreprise.

Les débuts en tant que graphiste sont généralement assez compliqué car il faut savoir se démarquer des autres. Pour cela, rien de mieux que de soigner son portefolio ou son book, pour un graphiste c’est son CV. La plupart préfère commencer en freelance ou les jeunes diplômés débutent en agence en tant qu’assistant soit du directeur artistique, du maquettiste ou autres.

Le salaire débutant est de 2050 euros bruts par mois. Ce salaire peut évoluer au fur des années car l’expérience en tant que graphiste est récompensé.

Quel est le lieu de travail du graphiste ?  

Le graphiste peut être un indépendant, un salarié ou un artisan. Généralement, il se trouve en agence de communication ou de publicité. Mais aussi, en studio de création, une maison d’édition ou encore intervenir dans une entreprise en tant que communicant. Les principaux emplois se trouvent en Île-de-France, en Rhône-Alpes ou encore dans le Nord.

Comment accède-t-on au métier de graphiste ?

Plusieurs formations à la sortie du baccalauréat sont possibles pour accéder à ce métier. Principalement ce sont les BTS qui font des formations techniques et artistiques, mais également les écoles d’arts également appelé les beaux-arts qui prépare un diplôme national. Cependant, il y a peu de formation pour ce le domaine de graphisme à l’université.

Pour un niveau bac +2 il faudra effectuer un BTS design graphique ou un DMA arts graphiques, il y a des options dans chacune de ces formations qui permettent de s’orienter dans les arts graphiques.

Pour atteindre un niveau bac +3 nous conseillons un DSSAA, c’est un Diplôme supérieur d’arts appliqués avec une mention graphisme. Cette formation forme jusqu’au niveau bac +3. Vous pouvez également faire une Licence professionnel en communication visuelle, graphisme et conception éditoriale.

Enfin, il existe différentes formations qui permettent d’avoir un niveau bac + 5 dans le domaine du graphisme. Tout d’abord nous avons le DNSEP qui est un Diplôme national supérieur d’expression plastique. Il y a aussi l’ENSAD qui est un Diplôme national supérieur des arts décoratifs. Les autres formations proposées sont des Ecoles qui forment à être directeur artistique en art graphique comme l’ESAG et l’ECV. Si vous voulez en savoir plus sur le métier de directeur artistique allez voir l’article de Laurine.

 Des chiffres explicatifs 

Quelques chiffres sur le métier…

InteRview d’un professionnel, Gilles graphiste exécutif dans une agence de publicité.

J’ai eu l’opportunité d’interviewer dans l’agence publicité Maetva à Mulhouse, Gilles, un graphiste exécutif. Je lui ai demandé ce qu’il lui plaisait dans le métier. L’une des premières choses  mises en avant c’est le fait que c’est un métier où chaque jours est différents car ce n’est jamais le même support, ni le même commanditaire. Gilles m’a répondu qu’il aime adapter sa façon de travailler en fonction des clients, puis il m’a expliqué que nous n’avons pas la même approche de vente avec tous les clients. L’adaptation est importante pour lui… Il est une sorte de « caméléon » car son intérêt se porte sur le public. Le plus important est que le public comprenne le sens. Ce qui l’intéresse c’est de faire passer un message avec le moins d’éléments graphique. Et le plus de ce métier, c’est qu’il existe plusieurs manières pour faire passer un message dans une image en fonction des créations et des corrections.

Un sketchnote sur le métier

Sources

https://www.orientation-pour-tous.fr/metier/graphiste,9538.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Graphiste