Une bonne journée de travail motive et améliore le bien-être au travail des salariés. L’étude de WOOHO Inc, nous apprend qu’une bonne journée de travail rend un salarié plus performant (71,4%), plus heureux (65,8%) et moins stressé (61,9%). Pourtant, 7 salariés sur 10 ne se sentent pas reconnu à leur juste valeur. Un problème qui augmente le stress, la dépression, le mal-être au travail.

Pour le Chief Happiness Officer, Trois femmes collègues heureuses c'est 3 collègues plus productives

Parmi les solutions contre l’anxiété, la dépression et le burn-out, le Chief Happiness Officer fait son apparition. Derrière se terme anglo-saxon se cache le titre de responsable du bonheur, ce dernier a pour rôle de créer des conditions de travail dans lesquelles les salariés vont se sentir bien.

Le métier a été développé dans les années 2000 aux États-Unis. Son créateur ? Chade-Meng Tan, un ingénieur américain et ancien employé chez Google. En France, cela fait tout juste 3 ans, que ce métier à vu le jour. Pour ce nouveau management centré sur l’épanouissement des employés, l’adaptation se fait petit à petit .

On ne travaille plus seulement pour avoir un bon salaire, on travaille pour s’épanouir, on travaille pour donner du sens et pour  construire son chemin

– Olivier Toussaint, Chief Happiness Officer chez Club CHO

En quoi consiste le job de CHO?

Pour le Chief Happiness Officer, Le bonheur au travail c'est important

Véritable garant du bien-être au travail, il assure que les salariés se sentent bien, valorise les équipes et recrute. Il intervient donc dans la communication interne, l’animation et le recrutement. Souvent le Chief Happiness Officer occupe un autre post au sein de l’organisme (marketing, communication, management).

Les missions du responsable du bonheur:

Ses missions sont diverses et variées, mais ont la même finalité: le bonheur.

Premièrement, faciliter la communication interne et améliorer la vie quotidienne des salariés. D’abord, il écoute des besoins de chacun. Puis apporte des solutions aux problèmes que peuvent rencontrer l’équipe et enfin régule les tensions qui pourraient exister. Afin de mener à bien cette mission, les salariés sont traités de la même façon et sont suivi individuellement et régulièrement.

Deuxièmement, animer la vie au travail. Pour se faire le Chief Happiness Officer organise des évènements en interne et des activités externes (brunch, apéro, after-work, karaoké, Escape Game, etc….), dans le but de renforcer les liens entre les équipes et les impliquer davantage. Il donne la possibilité aux salariés de gérer leurs temps de travail et de personnaliser le bureau.

Troisièmement, optimiser la vie au travail et recruter de nouveaux talents. Pour cette dernière mission, il va accompagner le changement et faire circuler les informations. Tout d’abord, à travers l’utilisation de nouveaux outils numériques, puis par la mise en place de services spécifiques aux salariés comme par exemple un abonnement dans une salle de sport, des cours de yoga ou un système de conciergerie.

A cela s’ajoute le recrutement, où il recherche avant tout des personnes qui sont en cohérence avec la vision, la stratégie et les valeurs de l’entreprise.

Les compétences et qualités d’un bon CHO

Être naturellement positif et à l’écoute, être dynamique et organisé sont sans soute les clés pour devenir Chief Happiness Officer. Certaines personnes associe le responsable du bonheur au Père Noël de l’entreprise. Pourtant, ça ne se résume pas à donner des cadeaux aux collègues. Sous le costume de Monsieur Bonheur, ce responsable du bien-être travail réfléchit et pense à la vision et à la stratégie de l’entreprise pour les réconcilier avec les besoins de chacun.

D’un côté, le CHO doit faire preuve de savoir-être qui, comme l’optimisme, l’écoute, l’amabilité et l’altruisme, ne s’apprennent dans aucune école. De l’ autre côté, d’inventivité et de pédagogie qui peuvent s’apprendre sur les bancs de l’école.

Le CHO est polyvalent. Pour exercer ce métier, il y a des compétences indispensables à avoir. Connaître le domaine de la communication et des ressources humaines. Savoir utiliser les logiciels bureautique de gestion et de création. Mais aussi avoir des facilités à l’écrit et à l’oral.

Organiser un évènement requière aussi beaucoup de rigueur et d’imagination. Il se doit donc d’être à l’écoute, anticiper et être efficace. Être responsable du bonheur revient à être le médiateur entre la direction, l’équipe et la culture de l’entreprise.

La formation idéale pour devenir CHO

Pour commencer, pas de DUT Responsable du bonheur puis encore moins d’école de CHO. Pour ce nouveau métier tout droit venu d’Amérique, il n’y a pas non plus de parcours type. Les recruteurs cherchent plus des profils de communicant, de RH et de chargé dévénementiel.

Vous trouverez ci-dessous des formations qui permettent de devenir Chief Happiness Officer.

Formations après le Bac:
Bac +2 et 3
  • BTS communication
  • DUT information-communication, option communication des organisations
  • Licence pro métiers de la communication
  • Responsable de communication (ISCOM)
  • Master communication des organisations
Bac + 5
  • Diplôme de l’institut des stratégies et techniques de communication (ISTC)
  • Diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris
  • Master pro sciences du management spécialité ressources humaines
Formations de courtes durées:

Où exercer ?

Repartition des Chief Happiness Officer par type d'entreprises. Près de 53% d'entre eux travaillent dans des start-up, 28% dans des PME, et 19% dans de grandes entreprises.

Les responsables du bonheur peut travailler dans n’importe quel domaine (agence de communication, start-up, association). Près de 53% d’entre eux travaillent dans des start-up, 28% dans des PME, et 19% dans de grandes entreprises.

Les conseils de Mme Bonheur

La plupart des Chiefs Happiness Officer sont des femmes de plus de 35 ans. Elles sont de nature bienveillante, travaillent dans des TPE et ont en moyenne 9 ans d’ expérience.

Interview : Fabienne Broucaret / My Happy Job. Avec Emilie Villeneuve. Lieu de tournage : Bureaux à Partager, Morning Trudaine, Paris. Musique : Sunny Indie Pop - RogerThat - Jamendo Licensing - Licence Standard

Amélie Motte est CHO de la Fabrique Spinoza. Dans cet extrait, elle livre dans My Happy Job, de précieux conseils pour celles et ceux qui souhaitent devenir responsable du bonheur.

Combien gagne un Chief Happiness Officer ?

Les salaires varient en fonction du niveau d’expérience. Un Chief Happiness Officer gagne entre 30 000 € et 34 000 € par an. Un chargé de communication interne gagne entre 35 000€  et 40 000 €, et jusqu’à 50 000 euros pour un Directeur de la communication.

Désormais, vous savez tous ce qui est à savoir sur le métier de Chief Happiness Officer.

sketchnote du parcours d'un Chief Happiness Officersketchnote d'un Chief Happiness Officer

Sketchnote: parcours de Ben un Chief Happiness Officer

 

 

 

 

 

 

 


cliquez pour voir l’infogrpahie: Fiche métier du CHO

Fiche méier Chief Happiness Officer

Fiche méier Chief Happiness Officer


Quelques sources/

Enquête de digitellement sur le métier de CHO (48 réponses) /Clémentine certified search & selection/Onisep/

sources de la fiche métier Chief Happienss Officer

/L’etudiant/ étude de rémunération Page Group 2018/Etude Deloitte et Cadremploi/Study of a good day at work, WOOHOO Inc

https://www.e-marketing.fr/Thematique/management-1090/Breves/est-Chief-Happiness-Officer-306305.htm

https://www.elaee.com/fiches-metiers/fiche-metier-chief-happiness-officer-cho

https://www.myhappyjob.fr/les-meilleures-formations-pour-devenir-chief-happiness-officer/

lien de la vidéo